Sélectionner une page

Amsterdam : les canaux, les vélos, les marchés et le port

28 Juil 2017

Les innombrables vélos d’Amsterdam :

L’habitant d’Amsterdam vit sur son vélo : depuis l’enfance où il trône dans un panier à l’avant, sur un petit siège fixé sur la barre horizontale, ou dans une espèce de baignoire fixée à l’avant ou à l’arrière du vélo, à l’adolescence ou à l’âge adulte pour aller au lycée ou au travail et enfin à la retraite pour vaquer à ses occupations diverses.

Le cycliste, à Amsterdam, quelque soit son âge, ne porte pas de casque. Il est vrai que les voitures sont rares. Mais Amsterdam est une ville touristique et les touristes ont la tête en l’air, prennent des photos et ne marchent pas toujours sur les voies piétonnes qui leur sont réservées, d’autant plus que celles-ci sont plutôt floues par endroits. Alors le flegmatique habitant d’Amsterdam devient parfois aussi agressif qu’un automobiliste parisien coincé dans un embouteillage : il est vrai qu’à vélo, mettre pied à terre pour redémarrer de suite est plutôt désagréable.

Vu le nombre de vélos dans cette ville ( voir la photo ci-dessous) on peut penser que chaque habitant a plus d’un vélo et même que parfois, il retrouve un vélo perdu ( ou non retrouvé) peu de temps avant

Canaux, vélos et bateaux :

Le centre ville d’Amsterdam est quadrillé par des canaux ombragés.Comme partout dans Amsterdam, de nombreux vélos stationnent le long des canaux et sur les ponts. Les habitants voulant rester en centre ville se sont installés sur des péniches ou des bungalows flottants.

Le centre ville est touristique: bateaux et vélos-taxis permettent au touriste de visiter la ville d’une autre manière.

 

Reflets d’Amsterdam :

 

Le temps ne m’a pas permis de faire des photos de reflets au niveau de la surface des canaux. par contre, les vitrines m’ont inspiré, me permettant de mélanger façades et couleurs.

La vitrine d’un fleuriste, avec un très beau bouquet, m’a  permis de réaliser la photo ci-dessous.

Les marchés d’Amsterdam :

Nous avons parcouru les trois principaux marchés d’Amsterdam.Le marché aux fleurs ne m’a pas inspiré : c’est vrai qu’il y a plus photogénique que des bulbes de tulipe empaquetés.

Par contre , les marchés Albert Cuy et du Waterlooplein sont intéressants : on y trouve de nombreuses choses, y compris tout ce qu’il faut pour réparer ou même préparer un vélo. Les containers du marché de Waterlooplein, avec leurs peintures, m’ont inspiré.

 

Le port d’Amsterdam :

 

Au niveau de la gare centrale, le port est occupé par de nombreux bateaux, résidences d’habitants d’Amsterdam.

Dans la zone d’Oosterdokseiland , un pont sous la voie ferrée est tagué . Plus loin, un pont pivotant permet la circulation  des piétons (quand il n’est pas ouvert pour le passage d’un bateau)

L’avenue Dijksgracht fait face au Nemo ( musée des sciences d’Amsterdam) et permet, après avoir bu une bière face au Nemo, de rejoindre la zone du Musée National de la Marine et son trois-mâts.

Autres lieux